France-Afrique du Sud: Un scandale confirmé

, France-Afrique du Sud: Un scandale confirmé

Les polémiques autour de l’arbitrage de Ben O’Keeffe lors du choc France-Afrique du Sud ont été très mal vécues par Joël Jutge, le responsable des arbitres à World Rugby.

Près de trois mois sont passés depuis la fin de la Coupe du monde et Joël Jutge a enfin accepté de sortir du silence. L’avis du responsable des arbitres à World Rugby était évidemment attendu au regard des nombreuses polémiques arbitrales qui ont émaillé la compétition, au premier rang desquelles celle qui a suivi l’élimination des Bleus face à l’Afrique du Sud dès les quarts de finale, l’arbitrage de Ben O’Keeffe étant pointé du doigt.

Longuement interrogé dans les colonnes de Midi-Olympique, l’ancien sifflet français a affirmé ne pas avoir été surpris par ces polémiques. Joël Jutge s’était préparé au pire. « J’avais prévu qu’en cas d’élimination de la France dès les quarts, ce serait difficile pour nous, en raison de l’émotion qu’elle susciterait. Pour tout dire, j’avais pensé qu’il faudrait peut-être en arriver à protéger physiquement nos arbitres, parce que je sentais une dérive arriver, avec cet engouement très fort derrière le XV de France », a-t-il ainsi confié.

La défaite de l’équipe de France n’était pas liée à son arbitrage

Joël Jutge n’en regrette pas moins les dérives observées et ce d’autant plus qu’à son sens, l’arbitre néo-zélandais n’a pas grand-chose à se reprocher. « Nous avons analysé sa performance, et après ce match, les sélectionneurs et moi-même étions persuadés que la défaite de l’équipe de France n’était pas liée à son arbitrage », a-t-il assuré. Et l’ancien arbitre de revenir dans le détail sur « l’interception » d’Eben Etzebeth en tout début de match: « Je peux confier notre immense surprise qu’il y ait un débat en France sur l’action d’Etzebeth en début de match. Il connaît parfaitement la règle, et ce qu’il fait est tout à fait légal puisqu’il n’envoie jamais le ballon vers l’avant. J’ai entendu dire, de la part de gens pourtant très compétents « il a tué l’action ». Mais on a le droit de frapper un ballon, à condition qu’il ne parte pas vers l’avant ! »

Autre question soulevée auprès du responsable des arbitres: le poids de ses liens personnels avec Fabien Galthié, certains considérant qu’en voulant être trop intègre, Joël Jutge aurait pu vouloir se montrer plus sévère avec le XV de France. « Sincèrement, je suis surpris par votre question, d’autant qu’à ce que je sache je ne suis pas sur le terrain, je ne prends donc pas de décisions, et que l’équipe de France a beaucoup gagné lors des trois dernières années. Nous traitons toutes les équipes de la même manière », a-t-il répondu, se permettant une précision d’importance : « Contrairement a ce qui a été dit, la France n’a jamais envoyé de feedbacks directement aux arbitres – Ben O’Keeffe inclus – et a toujours respecté le protocole. »      

Ce post a été choisi par toute l’équipe unar.fr en ligne parce que ce dernier figurait dans les interfaces d’un blog consacré au thème « Arbitres de Rugby ». unar.fr est une plateforme d’information qui compile de multiples journaux publiés sur le net dont la thématique principale est « Arbitres de Rugby ». Ce post est rendu de la façon la plus complète qui soit. Si vous souhaitez apporter quelques explications concernant le sujet « Arbitres de Rugby », vous êtes libre de discuter avec notre rédaction. Sous peu, on lancera d’autres renseignements pertinents autour du sujet « Arbitres de Rugby ». Cela dit, visitez de façon régulière notre site.