Le patron de l’arbitrage mondial pointe la responsabilité de Dupont dans le cyberharcèlement d’O’Keeffe

, Le patron de l’arbitrage mondial pointe la responsabilité de Dupont dans le cyberharcèlement d’O’Keeffe

L’arbitrage de Ben O’Keeffe lors du quart de finale de la Coupe du monde perdu par la France contre l’Afrique du Sud (29-28) fait de nouveau parler plus de trois mois et demi après la rencontre. Ou plutôt les critiques qu’il a suscitées. Dans une interview à Midi Olympique, le Français Joël Jutge, directeur de la performance et responsable des arbitres de World Rugby, a fermement regretté le tacle glissé par Antoine Dupont, capitaine des Bleus, contre l’arbitre de la rencontre.

« Cela a donné lieu à un mouvement d’abus et de haine terrible en ligne à l’égard de Ben »

« Je n’ai pas envie de faire l’aigri qui râle sur l’arbitrage parce qu’il a perdu le match mais je ne suis pas sûr que l’arbitrage ait été au niveau de l’enjeu », avait lancé le demi de mêlée des Bleus en citant plusieurs actions litigieuses en défaveur de son équipe.

Des propos très mal accueillis par le patron de l’arbitrage mondial. « En tant que responsable des arbitres, je ne peux pas cautionner ce qu’a dit Antoine Dupont, car cela a donné lieu à un mouvement d’abus et de haine terrible en ligne à l’égard de Ben », dénonce Jutge. « Mais je connais l’homme, et je n’ai aucun doute sur ses valeurs morales et sur la façon dont il perçoit les échanges entre arbitres et joueurs. C’est un immense champion et une personne bien que nous respectons, mais je le répète, je ne cautionne pas ce qu’il a pu dire ce jour-là, même si nous savons tous qu’il a été soumis à une énorme pression pour revenir suite à sa blessure. »

Il balaie aussi l’idée d’un arbitrage qui aurait défavorisé les Français. « Cela a été dit et commenté », rappelle-t-il. « Nous avons analysé sa performance, et après ce match, les sélectionneurs et moi-même étions persuadés que la défaite de l’équipe de France n’était pas liée à son arbitrage. Bien évidemment, nous sommes à même de reconnaître nos erreurs, et nous en avons observées des deux côtés – comme il y en a souvent dans chaque match. (…) Je conçois que cela puisse être discuté, surtout du côté des supporters français. Nous sommes cependant heureux de constater, au travers des interviews données par les joueurs du XV de France et d’anciens membres du staff, que ceux-ci sont en ligne avec notre perception et se montrent d’une grande lucidité. »

En préambule, Jutge a expliqué qu’il s’attendait à une très forte pression autour de l’arbitrage lors de ce Mondial en raison de l’énorme concurrence pour le titre. Il assure avoir même envisagé mettre en place un dispositif de sécurité pour protéger les arbitres. S’ils n’ont pas été pris à partie physiquement, plusieurs d’entre eux ont subi les foudres des joueurs, membres du staff ou supporteurs lors de ce Mondial très tendu.

Article original publié sur RMC Sport

Ce post a été choisi par toute l’équipe unar.fr en ligne parce que ce dernier figurait dans les interfaces d’un blog consacré au thème « Arbitres de Rugby ». unar.fr est une plateforme d’information qui compile de multiples journaux publiés sur le net dont la thématique principale est « Arbitres de Rugby ». Ce post est rendu de la façon la plus complète qui soit. Si vous souhaitez apporter quelques explications concernant le sujet « Arbitres de Rugby », vous êtes libre de discuter avec notre rédaction. Sous peu, on lancera d’autres renseignements pertinents autour du sujet « Arbitres de Rugby ». Cela dit, visitez de façon régulière notre site.