Rugby – Décès de Cédric Rosalen : « Il était intouchable ce jour-là », se rappelle Christian Labit

, Rugby – Décès de Cédric Rosalen : « Il était intouchable ce jour-là », se rappelle Christian Labit

Pendant près de 15 ans, Cédric Rosalen a détenu le record du nombre de points inscrits dans une rencontre de Top 14, avec Narbonne. Christian Labit a assisté au festival depuis la pelouse. Il raconte.

32 points. Le 18 novembre 2006, sous les couleurs du Racing Club Narbonne Méditerranée, Cédric Rosalen était rentré dans la légende du Top 14. Auteur de dix pénalités et une transformation, il était devenu, ce jour-là, sur la pelouse du Parc des Sports, le recordman du nombre de points inscrits sur un match dans l’élite du rugby français. Christian Labit a assisté à cette performance depuis la pelouse, en tant que capitaine de l’équipe narbonnaise. « C’est un match qui m’a marqué, se souvient-il. On a senti un truc ce jour-là, il était intouchable. On poussait Montauban à la faute, et à chaque fois que l’arbitre venait me voir pour me demander comment on allait jouer les pénalités, c’était toujours la même réponse : « on prend les poteaux ». Avec lui, on prenait systématiquement les points. C’était automatique. Et de 50, 55, 60 mètres, c’était toujours le même tarif. Des fois, l’arbitre me regardait d’un air de dire « vous êtes sûr? » Bien-sûr qu’on prend les points, quand il posait le ballon par terre, on savait qu’on avait trois points en plus avant qu’il ne tire ». Au bout de dix minutes, l’artilleur avait déjà enquillé trois pénalités. Aux citrons, le compteur affichait déjà 20 points, et Narbonne faisait la course en tête (25-19).

A lire aussi : Rugby – Décès de Cédric Rosalen : « Tout était facile avec lui, il avait toujours la solution », raconte Didier Codorniou, maire de Gruissan

Christian Labit se rappelle d’un joueur investi pour son club et sa ville, qui mouillait le maillot à chaque sortie. « C’était son jardin, il était chez lui, se remémore-t-il. Il connaissait le vent par coeur, c’est à Narbonne qu’il a été le plus fort. Ces images resteront gravées à jamais dans ma tête. Cette année, on n’avait pas une équipe exceptionnelle, mais on travaillait vraiment à sauver le club. Cédric a été une des forces du club, si ce n’est la force numéro 1″. Alors que Narbonne était mené, à dix minutes du terme, le pied du meilleur réalisateur de la saison 2005-2006 ne tremblait pas pour ajouter deux pénalités dans son escarcelle, et permettre au club audois d’accrocher un succès précieux (37-33). Une belle manière de conclure son festival, et d’entrer dans la légende de la plus belle des manières. Cette saison-là, malgré la dernière place du RCNM synonyme de descente en Pro D2, Cédric Rosalen avait terminé deuxième meilleur réalisateur, avec 278 points, derrière Brock James.

A lire aussi : Rugby – Décès de Cédric Rosalen : « Il attendait son opération avec impatience », confie Christian Labit, ancien joueur de Narbonne

Dépassé depuis par le Castrais, Benjamin Urdapilleta (auteur de 33 points face à Montpellier le 13 février 2021), Rosalen avait conservé son record pendant près de 15 ans, témoignage de l’immensité de la performance.

Ce post a été choisi par toute l’équipe unar.fr en ligne parce que ce dernier figurait dans les interfaces d’un blog consacré au thème « Arbitres de Rugby ». unar.fr est une plateforme d’information qui compile de multiples journaux publiés sur le net dont la thématique principale est « Arbitres de Rugby ». Ce post est rendu de la façon la plus complète qui soit. Si vous souhaitez apporter quelques explications concernant le sujet « Arbitres de Rugby », vous êtes libre de discuter avec notre rédaction. Sous peu, on lancera d’autres renseignements pertinents autour du sujet « Arbitres de Rugby ». Cela dit, visitez de façon régulière notre site.