Rugby – Nationale : victorieux avec le bonus offensif contre Massy, Narbonne s’est comporté comme un vrai leader

, Rugby – Nationale : victorieux avec le bonus offensif contre Massy, Narbonne s’est comporté comme un vrai leader

Le Racing Club Narbonnais s’est (et a) régalé contre Massy ce samedi soir. Un succès 46 à 10 contre un ancien pensionnaire de Pro D2, un bonus offensif, et une première au classement gagnée. La soirée parfaite pour le club qui ouvrait sa nouvelle ère avec une tribune Pech de Laclause modernisée. 

La nouvelle ère du Racing Club Narbonnais s’ouvre de la meilleure des manières. Dans tous les compartiments de la soirée, de 16 h 30 à 22 h, le club a été parfait. Sportivement, il a régalé. Dans son hospitalité, aussi. Les nouveaux espaces réceptifs, qui étaient combles ce samedi soir, ont rencontré un grand succès. Et tous les partenaires du club ont pu apprécier le spectacle offert par les joueurs narbonnais sur la pelouse.

A lire aussi : Nationale : le Racing Club Narbonnais commence bien l’année face à Massy (46-10), une rencontre à revivre sur lindependant.fr

Loin des dernières sorties au Parc des sports et de l’amitié où il ne jouait qu’une mi-temps avant de souvent se faire peur en fin de match, le Racing a été bien plus tueur pour son premier rendez-vous de l’année. Et Massy en a fait grandement les frais. Un score final de 46 à 10, et un troisième succès bonifié cette saison pour les orange et noir. Une victoire qui n’a jamais fait l’ombre d’un doute tant les hommes de Julien Seron ont maîtrisé leur sujet. Ils n’avaient plus inscrit autant de points depuis novembre 2022 contre Cognac. Mais ce samedi soir, c’était un tout autre adversaire. Le 12e du classement, certes, mais une formation qui évoluait en Pro D2 il y a encore six mois. Et puis surtout, il faut rappeler que sur ses dix défaites, Massy a glané neuf bonus défensifs. Preuve, s’il en fallait une, que les Essonniens sont accrocheurs.

Porté par Cédric Rosalen, le Racing a écœuré Massy

Mais ce Narbonne-là est bien trop fort. Il était, aussi, porté par une petite étoile. Celle de Cédric Rosalen, l’historique numéro 10 du Racing, qui s’est envolé ce mardi à l’âge de 43 ans. « Ça a mis un coup d’arrêt dans notre semaine, avoue Sébastien Logerot, l’entraîneur de la défense du RCN. On n’a pas trop voulu en parler pendant la semaine pour qu’on ne soit pas submergé par l’émotion. Mais les joueurs ont joué à 16 sur le terrain aujourd’hui (ce samedi soir, NDLR). Ce que j’aime bien dans cette équipe, c’est qu’elle a assumé le fait qu’il y avait un hommage très important et qu’il y avait un renouveau du Racing avec beaucoup de monde. On a répondu présent. »

A lire aussi : Rugby – Nationale : « On va tout donner pour être au niveau de l’équipe », explique Geoffrey Moïse de retour avec Narbonne

Et le RC Narbonnais envoie un nouveau message fort à ses concurrents directs. Au soir de la 15e journée, il est le leader de la Nationale… avec un match (gagné) en moins ! Ce qui est quand même le reflet de la force de cette équipe, qui a su marquer dans tous les compartiments de jeu. Des essais sur des exploits individuels du troisième ligne Baptiste Abescat (27e), de Paul Auradou qui trouve son ailier Ambrose Curtis sur les extérieurs (36e), et du jeune demi de mêlée Pablo Barbaste (80e). Mais aussi, en force, grâce à la force des avants : un essai de pénalité (48e) et une réalisation du capitaine Charles Malet sur une pénalité rapidement jouée (61e). Et, enfin, sur une attaque en première main, après une bonne mêlée, conclue par l’arrière Paul Auradou (69e).

Le Racing a littéralement écœuré Massy. Tellement, que les Massicois sont tristement tombés dans la méchanceté et la provocation juste avant la mi-temps et pendant tout le reste de la rencontre. L’arbitre a d’abord sévi en adressant deux cartons rouges au talonneur narbonnais Clément Estériola et au pilier gauche remplaçant de Massy. Avant de pénaliser le RCME une dizaine de fois en seconde période. Ce qui a été du pain béni pour les Narbonnais, qui n’en demandait pas tant.

Cette équipe s’est comportée en leader. Elle l’est, dans l’âme. Et elle est, aussi, au classement. Maintenant, les orange et noir vont devoir assumer trois gros déplacements à Blagnac (9e), Nice (2e) et Bourgoin (8e). Avec un statut qui lui colle parfaitement à la peau. Celui de la meilleure formation du championnat.

Ce post a été choisi par toute l’équipe unar.fr en ligne parce que ce dernier figurait dans les interfaces d’un blog consacré au thème « Arbitres de Rugby ». unar.fr est une plateforme d’information qui compile de multiples journaux publiés sur le net dont la thématique principale est « Arbitres de Rugby ». Ce post est rendu de la façon la plus complète qui soit. Si vous souhaitez apporter quelques explications concernant le sujet « Arbitres de Rugby », vous êtes libre de discuter avec notre rédaction. Sous peu, on lancera d’autres renseignements pertinents autour du sujet « Arbitres de Rugby ». Cela dit, visitez de façon régulière notre site.